473, Rue des rippes Chilleys - 01440 VIRIAT
Tél : 04 74 23 57 51 ou Tél : 09 64 46 93 20
Adresse
/
Téléphone

Inscription à nos newsletter

La FFR intègre le "toucher 2 secondes" jusqu'aux moins de 12 ans

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après les divers événements qu'a connu le rugby, la Fédération française de rugby a décidé de régir avec de nouvelles règles chez les plus jeunes. Des annonces faites par Bernard Laporte dans une lettre adressée aux clubs, mais qui a nécessité diverses précisions de la part de la FFR.
 
Le rugby prend ses dispositions. En émoi depuis quelques semaines, le monde ovale réagit et annonce ses premières mesures pour limiter les chocs violents qui gangrènent la pratique du sport depuis des années. World Rugby a été la première instance à officialiser la mise en place de nouvelles règles : à l’occasion de deux tournois (Coupe du monde -20 ans de deuxième division et Coupe des clubs de deuxième division d’Angleterre), le plaquage ne sera autorisé que sous la ligne des tétons.

Améliorer la formation et la prévention

En France, la FFR a emboîté le pas de l’instance mondiale. Dans un communiqué transmis ce mardi, Bernard Laporte annonce que « préserver la santé des joueurs est ma priorité. » Pour atteindre son objectif, le président de la Fédération veut s’attaquer à la formation des jeunes, au sein d’un grand programme national baptisé « Rugby bien joué », présenté lors du Congrès de Perpignan en juin. Première mesure phare : du rugby à toucher chez les U8, U10 et U12 ! Une décision prise « pour encourager à la prise d’informations, de décision, au travail des appuis, à l’évitement… »

Une mise en place à l'automne

Aujourd'hui, selon nos informations, les comités régionaux n'ont pas encore reçu ces nouvelles règles. Ils appliquent donc le "toucher 2 secondes" à la catégorie des U8 de la rentrée jusqu'au mois de février, pour passer ensuite à un jeu sans ruck, mais avec plaquage. Les U10 et U12 ne sont pas concernés par ce "touché 2 secondes". Dans sa lettre, Bernard Laporte annonce que "ce plan n'est qu'un début", et qu'il sera déployé "dès cet automne". Il ajoute avoir bouleversé l'ordre du jour du Comité Directeur de la FFR du 31 août prochain, pour analyser les travaux de l'Observatoire Médical du rugby, à l'origine de ces préconisations. En outre, 150 cadres technique de club devraient être déployés pour aider à la formation des éducations, avec l'aide de vidéos d'entraînements certifiées, tout comme de supports pédagogiques pour des échauffements spécifiques adaptés au rugby.
La FFR a néanmoins dû préciser en fin de journée la portée de ces annonces, via son compte Twitter. 
 
Au-delà de vouloir contribuer à un rugby plus fluide, Bernard Laporte a également axé son discours sur la prévention. L’ancien sélectionneur des Bleus et manager du RCT souhaite mettre en place « un réseau de médecins référents à votre disposition sur l’ensemble du territoire pour une meilleure identification et une meilleure prise en charge des blessures. » Etoffer un pôle médical sur tout l’Hexagone donc, mais également sensibiliser les 54 000 encadrants qui contribuent à la vie des clubs : « [Il faut une] amélioration de la formation de nos éducateurs à la détection et la prise en charge immédiate des joueurs blessés gravement ou par commotions. » Des mesures qui interviennent après l’instauration du carton bleu en Top 14 et ProD2 pour contraindre un joueur à sortir du terrain pour suspicion de commotion cérébrale, et la possibilité de remplacer jusqu’à 4 joueurs blessés en plus des 8 changements habituels.
 
Maxime Gil