Adresse
/
Téléphone
Capture decran 2021-11-08 a 19.53.59
 
Capture decran 2021-11-13 a 09.30.41
 
6.11.21: Première victoire avec le XV de France
 
FDhmjJvWEAIioJL
Adversaires sur le terrain, mais une seule passion commune, le rugby!
 
19.10.21: CHLOE JACQUET dans le groupe du XV de France
L’encadrement tricolore a dévoilé la liste des joueuses retenues pour participer à la préparation des matches internationaux de l’automne. Les Tricolores seront renforcées par le Pôle France féminin.
 
f101
 
Chloe-Ain
 
Chloe500
 
Ce qu'il faut savoir
Ce qu'il faut savoir
Le rugby à 7 va connaître sa deuxième olympiade à Tokyo. En Rugby, seule l’équipe de France féminine est parvenue à valider son ticket pour le Japon. Le tournoi va se dérouler sur deux jours, du 29 au 31 juillet.
 
Quel est le décalage horaire ?
Il y a 7 heures de décalage horaire entre le Japon et la France, c’est-à-dire quand il est 10 h en France, il est 17 h au Japon. La majorité des épreuves se déroulant entre 8 h et 22 h, elles se dérouleront entre 1 h et 15 h, heure française.
 
La formule
Les douze équipes qualifiées sont réparties en trois poules de quatre. Les deux meilleurs de chaque groupe sont automatiquement qualifiés pour les quarts de finale, tandis que les deux meilleurs troisièmes valident également leur ticket pour le prochain tour. Les matches se dérouleront au Tokyo Stadium.
 
Le palmarès
Le rugby à 7 est un sport olympique très récent. À Tokyo, il va connaître sa deuxième olympiade.
Rio 2016 : Australie (or), Nouvelle-Zélande (argent), Canada (bronze).
 
Les qualifiés
Groupe A : Nouvelle-Zélande, Kenya, Russie, Grande-Bretagne.
Groupe B :France, Fidji, Canada, Brésil.
Groupe C : Australie, Japon, États-Unis, Chine.
 
Le Calendrier
Le calendrier
Comme en 2016, le tournoi olympique de rugby à 7 féminin se déroule sur trois jours : du 29 au 31 juillet. La première journée est consacrée aux deux premiers matches de poule. Lors de la deuxième, il y aura le dernier match de groupe puis les quarts de finale. Et enfin, les demi-finales et la finale clôtureront la compétition lors de la dernière journée.
Jeudi 29 juillet :France – Fidji (2 h), Canada – Brésil (2 h), Australie – Japon (2 h), États-Unis -Chine (2 h), Nouvelle-Zélande – Kenya (2 h), Russie – Grande-Bretagne (2 h), Canada – Fidji (9 h 30), France – Brésil (9 h 30), Australie – Chine (9 h 30), États-Unis – Japon (9 h 30), Russie – Kenya (9 h 30), Nouvelle-Zélande – Grande-Bretagne (9 h 30).
Vendredi 30 juillet : Chine – Japon (2 h), Australie – États-Unis (2 h), Fidji – Brésil (2 h), Canada – France (2 h), Grande-Bretagne – Kenya (2 h), Nouvelle-Zélande – Russie (2 h).
Matches pour les places de 9-12 (2 matches) et tous les quarts de finale, entre 9 h 30 et 12 h 30.
Samedi 31 juillet : match pour les places 11 et 12, match pour les places 9 et 10, matches pour les places 5 à 8, les demi-finales, entre 2 h et 5 h.
Match pour les places 7 et 8, match pour les places 5 et 6, match pour la médaille de bronze et la finale, entre 9 h 30 et 12 h.
 
Diffusions
Sur quelle chaîne regarder ces Jeux ?
Les chaînes du groupe France Télévisions diffuseront cette compétition en clair, mais pas en intégralité.
France 2 et France 3 retransmettront les épreuves en direct tous les jours, de minuit à 16 h.
France 4 diffusera les sports collectifs en journée.
Côté replays, tous les jours France 2 proposera un replay de la veille de 16 h à 17h 30. Il y aura aussi un replay diffusé sur France 4 de 16 h à 18 h 30.
Tous ces directs et replays seront aussi accessible en streaming, sur france.tv, ainsi que sur franceinfo.fr et sur l’application france tv sport.
L’intégralité de la quinzaine olympique sera diffusée sur Eurosport 1 et Eurosport 2, mais cette chaîne est payante et nécessite un abonnement.
Chloé Jacquet est née le 17 avril 2002 à Viriat. Cette belle jeune femme a découvert le ballon ovale au Rugby Club de Viriat à l’âge de 5 ans, passion qu’elle a aussi entretenue en regardant à la télévision la Coupe du monde en 2007 qui avait lieu en France.
Durant dix ans, elle fait ses classes à l'école de rugby de Viriat puis en U14 au contact des garçons de son âge !
Pour évoluer, c'est au LOU de Lyon depuis 2017 que Chloé signe et découvre le rugby féminin. Pas encore majeure, elle participe à son premier match en élite contre Caen et inscrit 30 points ! Etudiante en première année de licence STAPS, elle signe son entrée en équipe de France en même temps que sa rentrée universitaire en septembre 2020.
 
1ère sélection France VII développement - Juin 2020
1ère sélection France VII - Septembre 2020
1ère sélection France XV - Novembre 2021
 
Médaille d'argent avec France VII aux jeux de Tokyo 2021
 
23.11.2021: Retour sur la tournée d'automne de Chloé avec le XV de france
"Je ne réalise pas forcément tout ce qui m'arrive. C'est vrai qu'il y a beaucoup de choses et plein d'émotions. Je ne pensais pas faire tout ça aussi vite", a-t-elle confié à l'AFP avant le troisième test automnal des Bleues samedi (15h00) à Castres contre la Nouvelle-Zélande.
"Quand j'étais petite, mon rêve était de porter un jour le maillot de l'équipe de France", a-t-elle ajouté. "La première fois, c'était avec le VII. C'est un autre rêve qui se réalise à XV. Tout s'enchaîne mais c'est ce qui me plaît aussi."
 
Jack-Jack a ainsi honoré sa première sélection avec le XV de France féminin au poste de trois-quarts centre, au sein d'un groupe rajeuni pour une large victoire contre l'Afrique du Sud (46-3).
Rapidement entrée en jeu le 13.11.21 face à la Nouvelle-Zélande, à l'arrière cette fois, elle a régalé le public de Pau avec ses crochets et inscrit son premier essai chez les Bleues, victorieuses autoritaires des championnes du monde en titre (38-13).

"Je suis très contente de l'avoir marqué mais je n'ai fait que concrétiser un travail collectif", a-t-elle dit après être visiblement passée sans encombre du VII au XV.
 
Puis le 20.11.21 elle est titulaire à l'arrière et joue tout le match de nouveau face aux Blacks Ferns, l'équipe de France l'emporte 29-7 après un match complet. Chloé passera en cours de seconde période à l'aile.
 
Ses appuis et sa prise d'initiative feront le reste pour cette fan de l'Anglais Jonny Wilkinson.
A un an du Mondial en Nouvelle-Zélande (8 octobre-12 novembre), Chloé Jacquet, surnommée "Jack Jack" comme le bébé aux super-pouvoirs des Indestructibles, vit son rêve à fond: "C'est une chance pour moi qu'elle ait été repoussée, comme les JO. Je prends tout ce que j'ai à prendre."
 
13.11.2021: 1er essai international de Chloé avec le XV de France
SAMEDI 13.11.2021 - FRANCE 38 - NOUVELLE ZELANDE 13
2ème SELECTION AVEC LE XV DE FRANCE FEMININ
Tout juste rentrée en cours de jeu pour remplacer Caroline Boujard à l'occasion de sa deuxième sélection, Chloé Jacquet, a été récompensée de son premier essai international à XV ce samedi face à la Nouvelle-Zélande (38-13). Servie par la demi de mêlée, Pauline Boudon, la joueuse de 19 ans a directement trouvé l'intervalle pour inscrire le troisième essai des Bleues juste avant la pause. Une première réalisation qui fait d'elle, l'une des plus jeunes joueuses à avoir marqué son premier essai international.
 
8.11.2021: Chloé toujours dans le groupe pour préparer la Nouvelle Zélande
Deux changements dans le groupe France qui prépare déjà activement la double confrontation face à la Nouvelle Zélande.
Après le large succès sur l’Afrique du Sud, les Bleues ont retrouvé le Centre National de Rugby pour préparer le premier rendez-vous néo-zélandais. L’encadrement a procédé à deux modifications après les forfaits de Rose Bernardou (Montpellier Hérault Rugby, 6 sélections) et Marjorie Mayans (Blagnac Rugby Féminin, 47 sélections) remplacées respectivement dans le groupe France par Célia Domain (Blagnac Rugby Féminin, 0 sélection) et Manaé Feleu (FC Grenoble Amazones, 1 sélection).
De son côté, Léa Murie (Stade Toulousain, 5 sélections) est libérée par l’encadrement du XV de France Féminin.
 
22.9.21: Les honneurs du département pour Chloé Jacquet
Notre médaillée olympique Chloe JACQUET était reçue avec Florian GRENGBO autre médaillé olympique Aindinois au Conseil Départemental en Préfecture pour recevoir la médaille du département et les félicitations du Président du Conseil Départemental Jean DEGUERRY et de la Vice Présidente aux Sports Hélène CEDILEAU ainsi que de nombreux supporters qui ont apprécié et récupéré une dédicace de leurs champions.
L'occasion d'une belle rencontre entre Chloe et Maryse POMATHIOT, première Internationale des Violettes au poste de talonneur, où  toutes les deux étaient émues.""
Pour le CD01 - GR
 
 
La médaille du Département pour les médaillés olympiques

Chloé Jacquet et Florian Grengbo, respectivement médaillés d’argent et de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo, ont reçu les honneurs du Département mercredi 22 septembre. L’occasion pour les deux athlètes de rendre hommage à leurs clubs formateurs et de rappeler leur attachement à leurs racines.

 
Après les honneurs de l’Élysée, ceux du Département. Mercredi 22 septembre, Chloé Jacquet et Florian Grengbo, médaillés d’argent et de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo, étaient reçus à l’Hôtel du Département par le président du conseil départemental, Jean Deguerry et sa vice-présidente chargée des sports, Hélène Cédileau. Une reconnaissance supplémentaire pour les deux athlètes, décorés de l’Ordre national du mérite par le président de la République Emmanuel Macron lundi 13 septembre.
 
 

« Cette médaille a quelque chose de particulier »

La remise de la médaille du Département, organisée en leur honneur à Bourg-en-Bresse, avait toutefois une saveur un peu particulière pour la joueuse de l’équipe de France de rugby à 7 et le cycliste coureur sur piste : celle des débuts en tant que sportifs et du retour glorieux au bercail. « Bien sûr que cette médaille a quelque chose de particulier. Elle représente toute mon école de rugby, toute ma formation », a commenté Chloé Jacquet, formée au Rugby club de Viriat, dont elle est originaire.
Florian Grengbo, licencié à l’École de cyclisme de Bourg-en-Bresse jusqu’en 2018, s’est dit lui aussi très honoré : « Cette médaille a une vraie valeur sentimentale. C’est celle que me donne ma deuxième famille. Elle représente tout ce que l’on a construit ensemble à mes débuts. »
 

« Paris 2024 dans la tête »

Clin d’œil du destin : l’enfant de Péronnas, désormais membre du pôle olympique de Saint-Quentin-en-Yvelines, s’est vu remettre sa distinction des mains d’Hélène Cédileau, maire de la commune dans laquelle il a grandi. Désormais membre du pôle olympique de Saint-Quentin-en-Yvelines, Florian ne rate pas une occasion de revenir sur ses terres, rendre visite à sa maman et à sa petite sœur : « Cette médaille de bronze, c’est parce que je suis retourné ici pendant le confinement. J’ai besoin de me ressourcer », dit-il. Les deux champions aindinois gardent la tête sur les épaules, les pieds sur terre, le regard fixé vers de nouveaux objectifs : les Coupe du monde de rugby à 7 et à XV fin 2021 et 2022 pour Chloé et les championnats du monde de cyclisme à Roubaix pour Florian en octobre prochain.
Avec en point d’orgue, les JO à la maison. « Bien sûr on a Paris 2024 dans la tête. On a trois ans pour préparer, ça sera vite là », se projette la joueuse du LOU rugby. Rien que d’en parler Florian a des étoiles dans les yeux : « Ça va être les jeux du sport français. On veut tous les deux changer de métal et aller chercher l’or. »
Le Progrès
 
image 9
Florian Grengbo et Chloé Jacquet, respectivement médaillés de bronze et d’argent aux JO de Tokyo ont reçu la médaille du Département des mains de Jean Deguerry, président du conseil départemental et de sa vice-présidente chargée des sports, Hélène Cédileau. Photo Progrès /Catherine AULAZ
 

Interview croisée de Chloé et Florian Grengbo, 2 médaillés Olympiques Bressans.

 

WOLRD.RUGBY: CHLOE PARMI LES SIX JOUEURS ET JOUEUSES DE RUGBY À SEPT QUI ONT PERCÉ AUX JEUX OLYMPIQUES DE TOKYO

WOLRD.RUGBY: CHLOE PARMI LES SIX JOUEURS ET JOUEUSES DE RUGBY À SEPT QUI ONT PERCÉ AUX JEUX OLYMPIQUES DE TOKYO
Après six jours d'action de rugby à sept, nous nous penchons sur les joueuses et les joueurs qui ont marqué les esprits et dont on reparlera dans les années à venir.
 
L'une des caractéristiques des tournois olympiques à sept de Tokyo 2020 a été les moments offerts par des athlètes qui n'étaient pas encore connus. Et nous ne parlons pas ici du petit robot qui apportait le ballon à chaque match !
Après six jours palpitants de rugby à sept olympique au Tokyo Stadium, nous nous penchons sur six joueuses et joueurs qui pourraient avoir bien refaire parler d’eux sur le World Series dans les mois et les années à venir.

CHLOE JACQUET (FRANCE)

IGNACIO MENDY (ARGENTINE)

MARCOS MONETA (ARGENTINE)

REAPI ULUNISAU (FIDJI)

JIUTA WAINIQOLO (FIDJI)

WANG WANYU (CHINE)

 
 

La star d’argent Chloé Jacquet est de retour sur ses terres

C’est aux sons des cornemuses écossaises que Chloé Jacquet a été accueillie, ce vendredi 6 août, sur les terrains de son enfance au Rugby club de Viriat. La surprise musicale, organisée par Christophe Thévenard, le président du club, a donné le sourire à la jeune joueuse, fraîchement revenue du Japon, où elle a remporté la médaille d’argent en rugby à 7 féminin.
 
« Je ne réalise pas du tout ce qu’il se passe. Je suis contente de revoir tout le monde, ça me fait plaisir mais je ne me rends pas encore compte de toute l’ampleur qu’il y a derrière », sourit celle qui porte fièrement sa récompense autour du cou.
 

« On était dans une bulle avec des règles hyper strictes, avec des tests salivaires tous les matins....

 
De retour en Bresse jeudi soir, Chloé répond aux multiples sollicitations et celle de ce vendredi lui tenait particulièrement à cœur. En effet, son club formateur, le RC Viriat a organisé une réception au stade Pierre Fromont, en présence de Bernard Perret, maire de la commune, de l'équipe municipale, et d'Hélène Bertrand-Maréchal et Alexis Morand, les conseillers départementaux. Sa médaille d'argent autour du cou, Chloé affichait son beau sourire, ça tombait bien car chaque invité voulait avoir sa photo souvenir.
Sur la pelouse de ces premiers exploits rugbystiques, les personnes présentes ont pu suivre l'évolution de la championne viriatie à travers la collection des plaquettes annuelles du club retraçant les dix saisons passées sous les couleurs tangos par celle qui dorénavant évolue au LOU. Forcément de nombreux souvenirs des années de l'école de rugby et U14 sont remontés à la surface " des tournois de Pont de Veyle ou des challenges Orange" (cela ne s'invente pas), lors des différents échanges. Le président Christophe Thévenard a pu exprimer dans un discours empreint d'émotion, toute la fierté du RCV d'avoir participé au " façonnage de cette championne ". À travers la réussite de Chloé, c'est tout le travail de formation du club viriati qui est mis en lumière et récompensé.
 

La fierté des supporters

 
Mais cette réussite, Chloé a su se la forger grâce au travail, " aux séances supplémentaires de technique individuelle" avec son frère Nicolas tantôt coach, tantôt agent et grâce un entourage familial qui sait accompagner cette jeune adulte dont la carrière ne fait que commencer. Comme l'a précisé Bernard Perret, " on se souviendra tous où on était durant ces 3 jours de fin juillet 2021 pour suivre les exploits de Chloé et de l'équipe de France de rugby à VII. La belle réussite des équipes de France en sport collectif durant ces Olympiades." À l'image de ce qu'elle montre sur les terrains, aux mots, Chloé préfère les gestes, comme celui d'offrir un maillot de match au club et à la municipalité, histoire de démontrer, son profond attachement à ses origines viriaties.
La tête dans les étoiles mais les pieds sur terre, tel pourrait être à la fois le crédo de la numéro 4 de l'équipe de France et le résumé de cette belle soirée empreinte de simplicité et d'émotion, à l'image de cette surdouée du rugby qui, si elle poursuit dans cette voie, pourrait faire encore la fierté de ces supporters viriatis dans les années à venir. Le président Christophe Thévenard a prévenu : " J'espère qu'on aura encore de nombreuses soirées à organiser en ton honneur ! " Alors, vivement la suite !
 

Voix de l'Ain et Progrès 

 
 

Retour Argenté pour les filles du 7 de France

 
Il est presque 5h lorsque les portes s’ouvrent au terminal 2E de Roissy. Le moment choisi par les filles de France 7 pour sortir le visage resplendissant et la médaille autour du cou. Si l’avion a bien atterri, les Bleues semblent encore dans les airs au regard des sourires illuminant l’aérogare. Le résultat évident d’une médaille d’argent aux Jeux Olympiques. En réalisant pareille performance, elles rentrent à jamais au panthéon du sport français. Elles sont les pionnières d’une discipline, les premières médaillées olympiques de l’histoire du rugby tricolore. 
A les écouter, elles ne semblent pas encore totalement réalisées ce qu’elles ont accompli. « Ils ont été courageux de venir si tôt. Après, on est contentes de rentrer mais il nous tarde tout simplement de retrouver un petit peu nos proches et de voir tous les supporters français. On ne se rend pas encore compte de l’engouement donc nous espérons que la journée d’aujourd’hui va nous aider à cela »déclare Camille Grassineau. Après avoir été reçues au CNR de Marcoussis par les collègues du XV de France féminin en stage et des élus, la délégation file au Trocadéro échanger avec les supporters et leurs proches. Un moment de partage apprécié par toutes à l’image d’Anne-Cécile Ciofani « J’ai pas trop trop de mots finalement parce-qu’on passe d’une émotion à l’autre en une fraction de seconde. Cela reste fabuleux ce que ce qu’on a produit et c’est ce dont on se rend compte ici ».
FFR
 
 
Cette journée est aussi l’opportunité de découvrir des facettes du métier encore inconnus pour ces médaillées de l’Olympe. « Tous les supporters qui nous sollicitent ou les médias c’est quelque chose qu’on ne connaît pas forcément; c’est tout nouveau pour nous et on est vraiment ravi de découvrir ce sport et d’avoir ramené la plus belle des médailles aux yeux en tout cas à la maison. Cela restera gravé au maximum dans nos mémoires alors nous allons en profiter » s’exprime Anne-Cécile Ciofani. La deuxième marqueuse du tournoi olympique n’en oublie pas pour autant l’enthousiasme à l’idée de retrouver leurs familles. « C’est une émotion grandissant parce que nos proches nous soutiennent forcément à chacun de nos tournois, à chacun nos déplacements mais ils le font de loin et là le fait qu’il fasse déplacement pour nous aujourd’hui c’est magique, en fait ça rend la chose beaucoup plus réelle et nous avons hâte de partager ça avec eux ». 
Au Trocadéro, les familles des joueuses arrivent au compte goutte et à chaque fois c’est l’occasion d’une séquence émotion. Les filles partagent avec leurs proches, montrent leurs médailles tout en immortalisant l’instant. Ensuite, le moment est venu de signer le mur des médailles quelques instants avant de monter sur scène afin de partager une fois de plus avec les supporters venus partager avec elles. Après avoir vécu la journée à leurs côtés, on peut facilement dire que l’argent peut aussi faire le bonheur.
FFR
 

Message de Chloé et de toutes les filles à tous leurs supporters

 
 
Capture decran 2021-07-31 a 14.52.46
 
Battues en finale par la Nouvelle-Zélande, les Bleues repartent de Tokyo avec la médaille d’argent. La première distinction de l’histoire du rugby à 7 français aux Jeux Olympiques.

Les Bleues avaient rendez-vous avec la Nouvelle-Zélande pour jouer le titre olympique. Ce remake de la finale de la dernière Coupe du monde en 2018 a tourné à l’avantage des Black Ferns, 26 à 12. Les Tricolores repartent alors du Japon avec la médaille d’argent au tour du cou. France 7 a signé une magnifique performance récompensant une compétition réussie. L’équipe remporte la première médaille olympique de l’histoire du rugby à 7 français.
  • Classement 7-8 : Russie – Chine 10-22
  • Classement 5-6 : Australie – USA 17-7
  • Finale 3ème Place : Fidji – Grande Bretagne 21-12
  • Finale : Nouvelle-Zélande – France 26-12
FINALE / Samedi 29 juillet 2021 au Tokyo Stadium (Tokyo), Nouvelle-Zélande bat France 26-12 (mi-temps : 19-5)
Arbitre : Sara Cox (Ang)
France : 2 essais Drouin (4), Ciofani (9), 1 transformation Drouin (9)
Nouvelle-Zélande : 4 essais Blyde (1), Broughton (6), Fluhler (7), Nathan-Wong (12), 3 transformations Nathan-Wong (2, 7+1, 12)
FRANCE : Okemba, Ciofani, Ulutule, Horta (cap), Bertrand, Grassineau, Drouin
Entrées en jeu : Izar (13), Guérin (13), Jacquet (13), Pelle (13), Neisen (13)
NOUVELLE-ZÉLANDE : Tui, Hirini (cap), Blyde, Nathan-Wong, Broughton, Fitzpatrick, Woodman
Entrées en jeu : Pouri-Lane (7), Fluhler (7), Brazier (13)
FFR
 

Résumé de la finale en images

Capture decran 2021-07-31 a 14.50.33
 

Les Bleues se sont qualifiées avec brio pour la finale olympique en disposant de la Grande-Bretagne. Elles ont désormais rendez-vous avec la Nouvelle-Zélande pour jouer le titre.

Elles l’ont fait ! Les filles de France 7 ont écarté la Grande-Bretagne au petit matin pour s’ouvrir les portes de la finale olympique. Portées par une force collective, les Bleues joueront le titre à 11h00 (heure de Paris) face à la Nouvelle-Zélande.
  • Classement 11-12 : Brésil – Japon 21-12
  • Classement 9-10 : Canada – Kénya 24-10
  • Classement 5-8 : Russie – Australie 7-35
  • Classement 5-8 : USA – Chine 33-14
  • Demi-finale : Nouvelle-Zélande – Fidji 22-17
  • Demi-finale : Grande-Bretagne – France 19-26
DEMI-FINALE / Samedi 29 juillet 2021 au Tokyo Stadium (Tokyo), France bat Grande-Bretagne 26-19 (mi-temps : 21-12)
Arbitre : Paulo Duarte (Por)
France : 4 essais Ciofani (1, 8) Okemba (3), Bertrand (7) , 3 transformations Drouin (2, 3), Ulutule (7)
Grande-Bretagne : 3 essais Joyce (5, 7+1), Smith (11), 2 transformations Aitchison (6), Hunt (11)
FRANCE : Okemba, Ciofani, Ulutule, Horta (cap), Bertrand, Grassineau, Drouin
Entrées en jeu : Pelle (7), Izar (9), Guérin (10), Jacquet (12)
GRANDE-BRETAGNE : Joyce, Brown (cap), Quansah, Mattheews, Jones, Aitchison, Rowland
Entrées en jeu : Fleming (7), Hunt (7), Uren (9), Smith (11), Burton (14)
FFR
 

Le résumé de la demie finale face aux anglaises

 

Les Françaises ont confirmé leurs ambitions olympiques en écrasant la Chine (24-10) en quarts de finale.

Les Françaises ont confirmé leurs ambitions olympiques en écrasant la Chine (24-10) en quarts de finale.
Impériales en phases de poule, les Françaises ont continué sur la même lancée en quarts de finale, vendredi 30 juillet en remportant leur match face à la Chine (24-10). Les Bleues signent leur quatrième victoire du tournoi, en quatre matchs. 
En première mi-temps, les Bleues ont d'abord été contraintes à défendre face à l'efficacité des Chinoises. Malgré leur solidité, elles ont concédé les premiers points, avant de rattraper leur retard en recollant à (5-5). Relancées elles ont déroulé sur la fin de première période, qu'elles ont scellée sur un bel avantage (12-5).
En seconde période, les Bleues n'ont montré aucune faille. Efficaces dans les relances, elles se sont envolées grâce à un essai d'Anne-Cécile Ciofani. Moins d'une minute plus tard, c'est Seraphine Okemba qui a condamné la Chine en inscrivant son deuxième essai du match. A moins de deux minutes de la fin de la deuxième mi-temps, les Chinoises ont tenté le tout pour le tout en inscrivant un dernier essai. En vain.

Rendez-vous face aux Britanniques

Avec une place dans le dernier carré, les Bleues peuvent croire en leur rêve de podium. Les vice-championnes du monde 2018 affrontent la sélection britannique en demi-finale, la nuit prochaine. La Grande-Bretagne a remporté son match face aux tenantes du titre américaines en quarts de finale (21-12). L'autre demi-finale opposera la Nouvelle-Zélande aux Fidji.
 
 

Canada 0 - France 31

Au delà d’avoir envoyé un message, les Bleues ont pris leur revanche face à une équipe canadienne qui avait sorti les Françaises à Rio, mettant un terme à un rêve de médaille et surtout démarrant un cycle de 15 défaites de rang face aux Nord-Américaines pour les coéquipières de Fanny Horta. À Tokyo, les Tricolores ont annoncé la couleur, celle des ambitions en déroulant leur rugby. Comme souvent, ce sont les deux armes offensives qui se mettent en évidence avec des essais signés Okemba et Ciofani pour permettre à la France de mener à la pause 19-0.
Dans un match parfaitement maîtrisé, Chloé Jaquet conclut la festival tricolore qui s’impose par la plus grande marge jamais réalisé face aux Canadiennes. En terminant premières de leur groupe, les Françaises auront un quart de finale accessible face à la Chine pour continuer à croire en leur rêve !
  • Fidji – Brésil : 41-5
  • Canada – France : 0-31
  • Chine – Japon : 29-0
  • Australie – Etats-Unis : 12-14
  • Grande-Bretagne – Kenya : 31-0
  • Nouvelle-Zélande – Russie : 33-0
POULE B / Vendredi 28 juillet 2021 au Tokyo Stadium (Tokyo), France bat Canada 31-0 (mi-temps : 19-0)
Arbitre : Tex Rokovereni (Fid)
France : 5 essais Okemba (2), Ciofani (5), Ulutule (7+1), Neisen (12), Jacquet (14+1), 3 transformations Ulutule (2, 7+1), Izar (12)
Canada : –
FRANCE : Okemba, Ciofani, Ulutule, Horta (cap), Bertrand, Grassineau, Drouin
Entrées en jeu : Pelle (10), Jacquet (10), Izar (10), Guérin (10), Neisen (12)
CANADA : Benn, Moleschi, Williams, Paquin, Landry (cap), Lukan, Alarie
Entrées en jeu : Buisa (10), Nicholas (10), Greenshileds (10), Farella (10), Apps (13)
FFR

L'essai de CHLOE face au Canada

11ad7a60-d6fe-47da-87b0-a65ab97a3871

FRANCE 40 - BRESIL 5 - Les bleues sont en 1/4 de final! - 1 essai de CHLOE

Le scenario du début de match ressemble à s’y méprendre à celui du matin. Une possession adverse face une défense tricolore agressive et un réalisme impressionnant puisque les Bleues profitent de chaque faute brésilienne pour planter des banderilles, si bien qu’à la pause, France 7 mène 19-0 grâce à un doublé d’Anne Cécile Ciofani et un essai de Lina Guérin. La Française va doubler son score dès la reprise et permettre aux Tricolores de s’envoler définitivement au score. Les remplaçantes jouent leur rôle et c’est Chloé Jacquet qui vient clôturer une large victoire et inscrire le 6èmeessai des Bleues.
  • Canada – Fidji : 12-26
  • France – Brésil : 40-5
  • Australie – Chine 26-10
  • USA – Japon 17-7
  • Nouvelle Zélande – Grande Bretagne 26-21
  • Russie – Kenya : 35-12
POULE B / Jeudi 27 juillet 2021 au Tokyo Stadium (Tokyo), France bat Brésil 40-5 (mi-temps : 19-0)
Arbitre : Madeline Putz (Aus)
France : 6 essais Ciofani (3, 5), Guérin (7, 10), Ulutule (12), Jacquet (14+1), 5 transformations Ulutule (4, 7+1), Izar (10, 12, 14+2)
Brésil : 1 essai Silva (8)
Carton jaune : Silva (14) pour le Brésil
FRANCE : Okemba, Ciofani, Pelle, Ulutule, Grassineau, Drouin (cap), Izar
Entrées en jeu : Guérin (6), Jacquet (10), Bertrand (10), Neisen (12)
BRESIL : Nicolau, Campos, Zanellato, Santos Silva, Th. Silva Costa, Cerullo, Kochhann (cap)
Entrées en jeu : Furtado (8), Silva (8), Fioravanti (10), T. Silva Costa (12)
Source: FFR
 

L'essai de Chloé

L'essai de Chloé

4ème essai des Bleues face au Brésil

FRANCE 12 - FIDJI 5

Face à un adversaire toujours difficile à manœuvrer, les Tricolores ont réussi leur entrée dans le Tournoi malgré une entame de match à l’avantage des Fidji qui ouvrent le score après le carton jaune (sévère) de Fanny Horta. Mais les Bleues peuvent s’appuyer, depuis quelques années, sur des certitudes comme cette défense agressive qui permet aux joueuses de David Courteix et Germain Igarza de récupérer des ballons et juste avant la pause, la capitaine tricolore troue la ligne adverse pour inscrire le premier essai français de ces Jeux Olympiques. À la mi-temps, la France 7 mène 7-5.
Au retour des vestiaires, Séraphine Okemba fait parler sa puissance et permet aux Bleues de creuser un premier écart après une belle action collective à l’image de cette passe signée Camille Grassineau. Acculées dans leur 22 mètres mais solidaires en défense, les coéquipières de Fanny Horta ne craquent pas et conservent cet avantage décisif pour la première victoire de la journée !
  • France – Fidji : 12-5
  • Canada – Brésil : 33-0
  • USA – Chine : 28-14
  • Australie – Japon : 48-0
  • Russie – Grande Bretagne : 12-14
  • Nouvelle Zélande – Kenya : 29-7
POULE B / Jeudi 29 juillet 2021 au Tokyo Stadium (Tokyo), France bat Fidji 12-5 (mi-temps : 7-5)
Arbitre : Hollie Davidson (Ang)
France : 2 essais Horta (7), Okemba (9), 1 transformation Drouin (7)
Fidji : 1 essai Riwai (3)
Carton jaune : Horta (3) pour la France
FRANCE : Okemba, Ciofani, Ulutule, Horta (cap), Bertrand, Grassineau, Drouin
Entrées en jeu : Pelle (11), Jacquet (11), Izar (11), Guérin (12), Neisen (14)
FIDJI : Solikoviti, Donu, Nagasau (cap), Ulunisai, Likuceva, Riwa, Naimasi
Entrées en jeu : Nakoci (8), Daveua (10), Roqica (11), Cavuru (13), Radiniyavuni (13)
Source: FFR

Le premier essai des Bleues à Tokyo

 

25.7.21: Dernière journée avant le départ pour le village olympique

Une dernière journée de préparation à Fujiyoshida. Demain en route pour le village olympique ! Visage souriant avec des yeux en forme de cœur
 

11.7.21: Dernière photos avant le départ

 

11.7.21: Fin de préparation à Marcoussis pour Chloé Jacquet et France 7

Avant le départ ce samedi pour Tokyo, Les filles ont pu profiter des dernières technologies en matière de préparation physique.
 

6.7.21: Des nouvelles des internationaux Aindinois

6.7.21: Des nouvelles des internationaux Aindinois
Après quelques jours sur Lyon et Viriat, Chloé JACQUET, notre fierté viriatie, a repris le chemin de Marcoussis pour se préparer à  entreprendre le long voyage vers le soleil levant afin de participer aux JO de Tokyo. Elle a appris en ce début de semaine qu'elle faisait partie des 15 filles qui s'envoleront le 11 Juillet pour débuter leur tournoi olympique à VII le 31du même mois, précautions sanitaires oblige. Tous les rugbymens Aindinois vont soutenir Chloé avec le secret espoir de la voir revenir auréolée d'une médaille olympique et pourquoi pas d'OR.
 
Pendant ce temps là les U20 Garçons de notre département, Pierre BOCHATON de l'USBPA et Enzo REYBIER de OYO Rugby continuent le Tournoi des VI Nations en vase clos à Cardiff. Après leur défaite amère contre nos chers amis Anglais ils se sont bien repris contre l'Italie ( victoire 13 à 11 avec la présence de Pierre), ils étaient tous les 2 titulaires pour prendre largement le pas sur les Gallois par 36à19.
Ils leur restent à battre les Ecossais ce mercredi 07 Juillet à 18h( sur France 4) avant de rencontrer, pour un match à fort enjeu,  les Irlandais( mardi 13 Juillet à17h45 sur France 4) avec la seconde place du Tournoi à gratter, les Anglais devant terminer vainqueurs à moins qu'une surprise ne vienne couronner un excellent Tournoi et où la seconde mi-temps désolante face aux Anglais ne pourra qu'aviver des regrets.
 
GR
Capture decran 2021-07-06 a 20.58.29

23.6.21: Jeux olympiques pour Chloé Jacquet

23.6.21: Jeux olympiques pour Chloé Jacquet
Chloé JACQUET, la Viriatie au LOU maintenant et en contrat avec la FFR participera aux JO de Tokyo fin Juillet.
Ce week end, Chloé participait au TQO de Monaco avec l'équipe de France à 7 avec, à la clé, la participation aux JO de Tokyo si qualifiée pour la finale de ce tournoi.
Sur les 2 journées les filles ont marqué 254 points sans en encaisser un seul avec 40 essais marqués dont 2 pour Chloé et ce sur 5 matches. Avec de tels résultats les voilà qualifiées pour les JO de Tokyo.
Après quelques jours de repos en terre bressane notre sympathique Aindinoise retrouvera Marcoussis pour se préparer au grand départ pour le soleil levant.
Quelle fierté pour sa famille, les éducateurs du RC VIRIAT qui l'ont fait progresser, et tout le département de l'Ain!!!!!
GR
 
 

20.6.2021: La délivrance!